Fiche pratique camping-car

trouvez un

accessoiriste

camping-car

près de chez-vous

..
Installer une éolienne
Le vent est à l'éolienne ce que le soleil est au panneau solaire : elle est tributaire d'un élément incontrôlable et doit donc être considérée comme un générateur d'énergie d'appoint. Aucun mât adapté au camping-car n'étant disponible, l'installation d'une éolienne est surtout basée sur la fabrication d'un mât télescopique.

Quel modèle choisir ?

Schématiquement, une éolienne est un échangeur d'énergie. Elle transforme la force du vent en courant. Par conséquent, avec les technologies utilisées actuellement, une éolienne ayant une grosse capacité de production aura besoin d'un vent fort pour forunir un bon rendement. Inversement, une éolienne à faible puissance démarrera à la moindre brise mais produira peu.

Nous avons choisi l’Air-X Land de Southwest Windpower dont les caractéristiques répondent parfaitement à l’utilisation en camping-car. A savoir :

*Des pales en carbone au dessin étudié pour produire le moins de vibrations possible.

*Un microprocesseur contrôlant et régulant la tension du courant envoyé à la batterie.

*Un rotor à aimants permanents permettant d’assujettir la vitesse de rotation de l’hélice aux besoins de la batterie.

*Un poids raisonnable : 6 kg sans le mât.
Les conditions d’installation
  • L’installation d’une éolienne réside principalement dans la confection d’un mât car il n’existe pas de modèle tout prêt, conçu pour le camping-car.
  • L’éolienne devant se trouver à plus de trois mètres du sol et environ un mètre au dessus du camping-car (et plus si c’est possible), il est nécessaire d’utiliser un mât télescopique (fabriqué avec deux tubes coulissant l’un dans l’autre) afin d’avoir deux positions : une haute lorsque l’éolienne est en service et une basse quand le véhicule roule.
  • Pour notre mât, nous avons utilisé du tube de chauffage en acier galvanisé de 42 mm de diamètre pour le tube extérieur, 34 mm pour le tube intérieur et 48 mm pour le manchon de fixation de l’éolienne en tête de mât.
  • L’envergure de l’hélice étant d’environ 1,22 m, il n’y a guère qu’à l’arrière du camping-car qu’on trouvera une place suffisante pour la remiser.
  • Les pales étant relativement fragiles, il faudra veiller à ce qu’elles ne soient pas trop exposées aux chocs.
  • Eventuellement, on pourra utiliser la structure du porte-vélos pour fixer le mât. Dans ce cas, il existe des supports Fiamma spécialement conçu pour arrimer des objets sur la structure des porte-vélos de cette marque.
  • Il faudra également prévoir un haubanage afin d’éviter l’oscillation du mât, ce qui serait préjudiciable au rendement de l’éolienne.
  • Le raccordement à la batterie ne nécessite pas de régulateur. En revanche, il faudra soigner la ligne, notamment en prévoyant des câbles de forte section (16 mm² pour une distance de 5 mètres) et un fusible de 50 A.
  • Un interrupteur trois positions est fourni avec l’éolienne pour l’isoler de la batterie, la mettre en service ou bloquer la rotation de l’hélice en mettant le plus et le moins en court-circuit.

Installer une éolienne Air-X Land

Boîte à outils : 1 poste à souder, une meuleuse, une scie à métaux, une perceuse, un fer à souder, un tournevis cruciforme, un tournevis plat, un tournevis d’électricien, une pince à dénuder, un testeur, un jeu de clés.
Inventoriez le matériel nécessaire : L’éolienne complète, 2 m de tube en acier galvanisé de 42 mm de diamètre, 2 m de 34 et un morceau de 48 ; deux supports Fiamma ; 1 treuil, 10 m de câble gainé ; 1 porte fusible ; 1 fusible ; du câble de 16 mm², des cosses à souder, une boîte électrique étanche.
Avant de découper les différentes parties, calculer les cotes du mât en fonction de la hauteur du camping-car. Notre fourgon faisant 2,65 m de haut, nous avons opté pour un mât de 1,95 m replié et 3,20 m déplié. Avec la garde au sol, l’éolienne se trouve ainsi à 3,60 m.

La partie basse du mât comporte le système d’élévation composé d’un treuil à manivelle, d’une poulie et d’un câble de traction fixé, à un bout sur une patte soudée sur le tube intérieur et à l’autre bout sur le treuil. Cette patte coulisse dans un guide découpé dans le tube extérieur.

Découpez un morceau de fer plat d’environ 3 cm pour confectionner la patte que l’on soudera sur le tube intérieur à 4 ou 5 cm de sa base. Pour la fixer plus solidement, on peut meuler une fente dans le tube, aux dimensions de la patte et la souder par l’intérieur du tube.

Meulez un guide dans le tube extérieur. Pour cela, tracez une ligne droite dont la longueur est égale à la hauteur d’élévation du mât. La largeur du guide doit être légèrement supérieure à l’épaisseur de la patte devant coulisser dedans. Bien ébarber et poncer les bords.

Le guide se termine par une échancrure permettant de bloquer la patte d’élévation en position haute de façon à soulager le câble et soutenir l’éolienne.

 

Fabriquez et soudez un support pour la poulie à environ 10 cm au-dessus de la rainure du guide.

 

Le treuil est soudé à la base du tube extérieur, dans l’alignement du guide, puis on installera le câble entre l’axe du treuil, la poulie et la patte d’élévation. Pour cela, il faudra percer un orifice dans la patte et fixer le câble à l’aide de cosse-cœur et de serre-câbles.

La partie haute du mât comprend : la tête de mât avec l’embout servant à fixer l’éolienne, le système de haubanage avec sa partie déportée pour permettre la triangulation de la fixation et la bague coulissante servant à raidir les haubans lors de la montée du mât.
Meulez un autre guide d’environ 40 cm de long en haut du tube intérieur.
Découpez une bague de 5 cm (dans le tube de même section que l’extérieur) à l’intérieur de laquelle on soudera une petite patte (2 cm). Puis souder des œillets en triangle servant à fixer les câbles.
Après avoir glissé la bague dans le guide, soudez la tête de mât  composée d’un morceau de tube de 30 cm (de même section que le tube extérieur) et d’un manchon de 10 cm. Soudez l’ensemble puis poncez à la meuleuse pour parfaire la finition.
Fabriquez un renvoi de hauban en soudant une patte en haut du tube extérieur puis en découpant une barre en fer plat de 30 cm de long. Cette dernière s’articule sur la patte de façon à se replier quand le mât descend. Un câble est fixé à la bague et un autre au pied du mât.
Raccordez les câbles électriques de l’éolienne à ceux de forte section (16 mm²) la reliant à la batterie. Le fil vert est prévu pour le raccordement à la terre d’une installation terrestre fixe. On le laissera donc en contact avec le métal du mât. Protégez les câbles avec du chatterton. 
Glissez les câbles électriques dans le mât, puis fixez l’éolienne sur le manchon. Ne pas l’enfoncer à fond pour éviter que le mât soit en contact avec le fond du pivot et intercalez le joint en caoutchouc fourni (entre le pivot et le mât) pour prévenir les vibrations.
Après avoir soudé les pattes servant à fixer le mât sur le porte-vélos, il ne reste plus qu’à le peindre. Pour finir, on l’accroche au porte-vélos en intercalant des tampons de caoutchouc entre les pattes et les supports, puis on grée les haubans sur la carrosserie avec des œilletons.
Les pales étant fragiles, on les montera une fois l’éolienne en place.
Pour visser l’hélice, introduisez une clé à allène (fournie) dans l’axe afin de bloquer ce dernier et faites tourner les pales jusqu’au serrage. Ne pas appuyer sur l’axe pour éviter de l’enfoncer dans l’éolienne.

Branchez le faisceau électrique (1) : le câble vert reste dans le tube. Le plus (rouge) est branché sur le plot central de l’interrupteur (2), puis raccordé entre l’un des deux autres plots et la batterie (4) en intercalant un fusible (3) Le moins (bleu) est relié à l’interrupteur et à la batterie.

Il ne reste plus qu'à tester le dispositif.

Cette fiche a été publiée dans Camping-car Magazine n° 188
RETOURNER AU SOMMAIRE...

haut de page